Menu Home

Newsartikel

Constituer un groupe parlementaire de nos propres forces !

D’ici pré­cisé­ment deux années auront lieu les élec­tions au Con­seil des Etats et au Con­seil Natio­nal. L’objectif que s’est fixé le PEV Suisse se résume en un chif­fre : cinq con­seil­lers nation­aux, con­sti­tuer un groupe par­le­men­taire de ses pro­p­res forces. Un nou­veau pro­gramme poli­ti­que, la for­ma­tion d’une équipe élec­to­rale (team5) ainsi que l’expansion sou­te­nue du parti sont des mesu­res pri­ses pour att­eindre le but.

Immé­dia­te­ment après les élec­tions natio­na­les en 2003 le PEV Suisse a con­sti­tué une équipe élec­to­rale dans laquelle tous les par­tis can­to­naux sont repré­sen­tés. Le nom de cette équipe a force de pro­gramme : team5. Le 21 octobre 2007 le PEV dev­rait pour la pre­mière fois dans son his­toire con­sti­tuer un groupe par­le­men­taire. Repré­senté par cinq con­seil­lers nation­aux ses activi­tés poli­ti­ques auront plus de réso­nance non seu­le­ment sous la cou­pole fédé­rale, mais éga­le­ment dans les médias. Par exemple, seuls les par­tis for­mant un groupe par­le­men­taire voi­ent leurs mots d’ordre pré­sen­tés au téléjour­nal. Une rai­son de plus de faire par­tie des vain­queurs !

 

En route avec team5

Respons­able pour team5 est le secré­taire géné­ral du parti, Joel Blunier. Il assume éga­le­ment la respons­a­bi­lité de la coor­di­na­tion de la cam­pa­gne élec­to­rale et de la pré­sen­ta­tion homo­gène du parti sur tout le ter­ri­toire suisse. A cette fin le PEV a retra­vaillé son image gra­phi­que (Cor­po­rate Design). Ainsi la recon­nais­sance de la pré­sen­ta­tion hab­itu­elle sera garan­tie tout en rajeu­nis­sant l’image du parti. Début 2006, le nou­veau site web du parti fédé­ral sera lancé avec une pré­sen­ta­tion ent­iè­re­ment retra­vail­lée et avec des élé­ments inter­ac­tifs. Comme en 2003, le PEV orga­nis­era en août 2007 de nou­veau une fête élec­to­rale pour lan­cer la cam­pa­gne élec­to­rale et mobi­li­ser ses mem­bres et électeurs.

 

Des val­eurs chré­ti­en­nes pour une poli­ti­que humaine

Une com­mis­sion de quinze mem­bres a éga­le­ment révisé les points essen­tiels qui for­ment le pro­gramme de base port­ant sur six années. Une enquête faite auprès les mem­bres du PEV ainsi que l’élaboration de pri­ses de posi­tion par des grou­pes de tra­vail en con­sti­tuai­ent le point de départ. Après plu­sieurs con­sul­ta­ti­ons inter­nes le pro­gramme sera adopté à l’occasion d’une assem­blée de délé­gués extra­or­di­n­aire à Thoune le 25 février 2006. Des reven­di­ca­ti­ons plus incisi­ves et plus pré­ci­ses dans les domai­nes clés de la famille, de l’économie et de la finance, de l’environnement et de l’énergie, la pro­tec­tion de la vie ainsi que du social et de la santé – le PEV veut rendre visi­ble son posi­ti­onne­ment comme parti chré­tien. Le nou­veau slo­gan « des val­eurs chré­ti­en­nes pour une poli­ti­que humaine » résume très bien le nou­veau pro­gramme. La com­po­si­tion d’une charte de val­eurs sur la base laquelle les acteurs poli­ti­ques pour­ront éla­bo­rer ensem­ble des solu­ti­ons prag­ma­ti­ques et via­bles est encore en phase de pro­jet.

 

Expan­sion en Suisse romande

L’expansion du parti est une des mesu­res pri­ses pour for­mer un groupe par­le­men­taire. A part le recru­te­ment de nou­veaux mem­bres (+7% depuis les élec­tions 2003) le PEV sou­ti­ent la fon­da­tion de nou­veaux par­tis can­to­naux et com­mu­naux. Durant les deux der­niè­res années le PEV a pu annon­cer la fon­da­tion de trois par­tis can­to­naux ainsi que de onze sec­tions com­mu­na­les. Enfin, l’année pas­sée a été mis sur pied le jeune PEV *jpev. Compte tenu du fait que la cou­ver­ture média­ti­que se fait davan­tage de manière supra­ré­gio­nal il est pri­mor­dial pour le PEV d’être repré­senté sur l’ensemble du ter­ri­toire suisse. Pour cette rai­son une pré­sence accrue du PEV en Suisse romande a gagné de l’importance et con­sti­tue un des points essen­tiels. Pour cette rai­son le parti a engagé en octobre 2005 une Coor­di­na­trice roman­die. La poli­to­lo­gue lau­san­noise Sil­via Hyka, 31 ans, assu­mer à temps par­tiel (40%) l’implantation du PEV en Suisse romande.

 

Deux siè­ges de plus c’est faisa­ble !

Main­tenir les trois man­dats des con­seil­lers nation­aux actu­els Hei­ner Stu­der (AG), Ruedi Aesch­ba­cher (ZH) et Wal­ter Donzé (BE) ainsi que le gain d’un deu­xième siège dans les can­tons Berne et Zurich sont les objec­tifs prin­ci­paux du PEV. Lors de la cam­pa­gne élec­to­rale en 2007 ces trois can­tons seront donc prio­ri­taires. Par ail­leurs, le PEV s’engagera à pré­sen­ter des lis­tes dans un maxi­mum de can­tons.

 

Zurich, le 21 octobre 2005/jb