Menu Home

news

Le PEV conserve ses deux sièges pour les cantons de Berne et de Zurich

Le PEV conserve ses deux sièges au Conseil natio­nal, celui de Marianne Streiff-Feller dans le can­ton de Berne et celui de Maja Ingold dans le can­ton de Zurich. Il obtient ainsi un résul­tat réa­liste en fonc­tion de la situa­tion actuelle et remer­cie de tout cœur ses élec­trices et élec­teurs pour leur confiance.

Le PEV main­tient ses deux sièges au Conseil natio­nal. "Nous attei­gnons ainsi un résul­tat réa­liste et réa­li­sable dans l'environnement actuel", com­mente la Pré­si­dente du PEV Marianne Streiff-Feller. "Nous obte­nons un man­dat assuré dans chaque can­ton. Je remer­cie de tout cœur les élec­trices et élec­teurs pour leur confiance."

Vali­da­tion pour une poli­tique humaine orien­tée solu­tion

Dans le can­ton de Zurich, la Conseillère natio­nale Maja Ingold, Win­ter­thour, a été net­te­ment confir­mée dans sa fonc­tion et dans le can­ton de Berne, Marianne Streiff-Feller, Urtenen-Schönbühl, éga­le­ment. "Cette vali­da­tion me réjouit. Elle me montre que les élec­trices et élec­teurs appré­cient notre poli­tique prag­ma­tique, humaine et orien­tée solu­tion basée sur les valeurs chré­tiennes", se réjouit Marianne Streiff-Feller. "Contrai­re­ment aux pro­nos­tics néga­tifs pour les par­tis du centre, le PEV, qui fête bien­tôt ses 100 ans d’existence, a pu une fois de plus et de manière par­ti­cu­lière comp­ter sur son élec­to­rat fidèle et fiable. Le *jpev éga­le­ment a fourni une contri­bu­tion impor­tante au résul­tat pré­sent. Je tiens à remer­cier très sin­cè­re­ment tous nos par­te­naires pour leur confiance", s’exprima Maja Ingold suite à sa réélec­tion.  L'espoir de reconqué­rir le troi­sième siège perdu il y a huit ans dans le can­ton d'Argovie n'a pas pu être concré­tisé. 

La part élec­to­rale cor­res­pond de fait à 4 siège

Se pré­sen­tant dans 12 can­tons (13 en 2011), le PEV a obtenu une part élec­to­rale de 1,9 pour cent (-0,1%). "Si nous avions un sys­tème élec­to­ral équi­table, comme par exemple la méthode Pukel­sheim, cette part élec­to­rale cor­res­pon­drait à 4 sièges au Par­le­ment pour le PEV", sou­ligne la Pré­si­dente du Parti Evan­gé­lique Marianne Streiff déplo­rant le sys­tème élec­to­ral actuel qui défa­vo­rise les petits par­tis avec des dis­tor­sions impor­tantes et non démo­cra­tiques. 

 

Glis­se­ment marqué vers la droite

Le PEV est le seul parti du centre ayant pu s’affirmer sans perte de siège et ayant même pu légè­re­ment pro­gres­ser dans les trois can­tons qui pour lui sont les plus impor­tants, soit Berne, Argo­vie et Zurich. "La poli­tique prag­ma­tique et orien­tée solu­tion des forces du centre n'en sera pas faci­li­tée", craint Streiff. Les peurs ins­tru­men­ta­li­sées de la ques­tion des réfu­giés ont clai­re­ment domi­nées la cam­pagne élec­to­rale.

Pour tout ren­sei­gne­ment

Marianne Streiff-Feller, Pré­si­dente PEV Suisse et Conseillère natio­nale: 079 664 74 57, marianne.streiff@parl.ch

Maja Ingold, Consei­lère natio­nal: 079 339 23 22, maja.ingold@parl.ch

François Bach­mann, Vice-Président PEV Suisse: 079 668 69 46, francois.bachmann@pev-vd.ch

Joel Blu­nier, Secré­taire géné­ral PEV Suisse: 076 379 76 79, joel.blunier@evppev.ch

Dirk Mei­sel, Chargé de com­mu­ni­ca­tion PEV Suisse: 079 193 12 70, dirk.meisel@evppev.ch