Menu Home

news

Le PEV pour des solutions durables en matière de prévoyance vieillesse

Lors de leur assem­blée d'aujourd'hui à Thoune, les délé­gués du PEV Suisse ont décidé de dire NON à l'initiative sur les rentes. Le PEV veut conti­nuer à assu­rer une pré­voyance vieillesse durable et sûre et per­mettre à tous les habi­tants de la Suisse de vieillir dans la dignité et la sécu­rité éco­no­mique. Cepen­dant, ni une aug­men­ta­tion de l'âge de la retraite si peu de temps après la réforme AVS 21, ni le prin­cipe de l'arrosoir d'une 13e rente AVS ne sont des solu­tions durables.

Dans son dis­cours pré­si­den­tiel, la pré­si­dente du parti Lilian Stu­der a mon­tré avec pré­ci­sion les dis­tor­sions évi­dentes de la volonté des élec­trices et des élec­teurs par le sys­tème élec­to­ral actuel­le­ment en vigueur. Elle a donc réitéré la demande d'une adap­ta­tion du sys­tème élec­to­ral. Une inter­ven­tion du PEV dans ce sens est en sus­pens pour la ses­sion d'automne.

« Le sys­tème élec­to­ral doit être adapté avec un méca­nisme de répar­ti­tion équi­table. Cela doit être l'un des objec­tifs de cette nou­velle légis­la­ture, afin de pou­voir, dans quatre ans reflé­ter réel­le­ment la volonté réelle des élec­teurs, c'est-à-dire l'attitude du peuple. »
Lilian Stu­der, Pré­si­dente du PEV Suisse

Par la suite, l'assemblée des délé­gués a dit non à une 13e rente AVS par 58 non contre 22 oui et 8 abs­ten­tions. L'objectif de per­mettre à tous les Suisses de vivre une vieillesse éco­no­mique­ment assu­rée et dans la dignité reste incon­testé. Mais pour pré­ve­nir effi­ca­ce­ment la pau­vreté des per­sonnes âgées, les fonds doivent être uti­li­sés de manière ciblée et en fonc­tion des besoins. Il s'agit en outre d'organiser le finan­ce­ment de l'AVS de manière qu'elle puisse éga­le­ment assu­rer la vieillesse des géné­ra­tions futures. C'est pourquoi le PEV estime que ce n’est pas une solu­tion durable de ver­ser une 13e rente men­suelle à tous les retrai­tés, selon le prin­cipe de l’arrosoir, comme le demande l’initiative, sans tenir compte des besoins réels.

« Il n'y a vrai­ment aucun sens à vou­loir faire béné­fi­cier tous les retrai­tés des classes de reve­nus éle­vés d'une 13e rente AVS. Ces fonds manque­ront alors pour lut­ter effi­ca­ce­ment contre la pau­vreté des per­sonnes âgées. »
Marc Jost, Conseiller natio­nal PEV (BE)

L'initiative met en outre en péril les pers­pec­tives de finan­ce­ment à long terme de l'AVS dans son ensemble.

La réforme des retraites doit être socia­le­ment équi­table

Les délé­gués ont éga­le­ment dit non à l'initiative sur les rentes par 66 non contre 17 oui et 4 abs­ten­tions. Pour le PEV aussi, il est indis­cu­table que d'autres mesures sont néces­saires pour sta­bi­li­ser le finan­ce­ment de la pré­voyance vieillesse de manière durable et sûre. La réforme AVS 21 n'était qu'un pre­mier pas impor­tant dans ce sens. Mais il s'agit main­te­nant d’acquérir de l’expérience avec l'âge flexible de la retraite qui a été adopté dans le cadre de cette réforme.

« Ce serait en outre un véri­table affront pour les élec­teurs si, immé­dia­te­ment après la réforme AVS 21, on aug­men­tait à nou­veau l'âge de la retraite. »
Lilian Stu­der, Pré­si­dente du PEV Suisse

En outre, le Par­le­ment a déjà chargé le Conseil fédé­ral de pré­sen­ter, d'ici à la fin de 2026, une solu­tion pour sta­bi­li­ser l'AVS de manière durable. Pour le PEV, cette solu­tion doit être socia­le­ment équi­table et tenir compte de la situa­tion sur le mar­ché du tra­vail, deux exi­gences essen­tielles que l'initiative sur les rentes ne rem­plit pas.

Contacts :
Lilian Stu­der, Pré­si­dente du parti et Conseillère natio­nale : 076 575 24 77
Marc Jost, Conseiller natio­nal :
076 206 57 57
François Bach­mann, Vice-président (Roman­die) : 079 668 69 46
Roman Rutz, Secré­taire géné­ral : 078 683 56 05
Dirk Mei­sel, Res­pon­sable de la com­mu­ni­ca­tion : 079 193 12 70