L’état de droit a gagné, la protection des Alpes a perdu

Le Parti Evan­gé­lique (PEV) est sou­lagé que le peuple ait refusé l'initiative de mise en œuvre. Le consen­te­ment au 2e tube du Gothard enfreint, du point de vue du PEV, la pro­tec­tion des Alpes ancré dans la Consti­tu­tion et affai­blit la stra­té­gie de la Suisse de trans­fé­rer sur les rails le trans­port de mar­chan­dises. Le refus de l'initiative contre la péna­li­sa­tion du mariage laisse inchangé une, dans la pers­pec­tive du PEV, pro­fonde injus­tice de plu­sieurs décen­nies envers les couples mariés.

 

Le PEV est sou­lagé que l'initiative de mise en œuvre de l'UDC ait échoué dans les urnes. Ainsi le peuple a remis les ini­tia­teurs à leur place et s'est clai­re­ment posi­tionné en faveur de la sépa­ra­tion des pou­voirs et de l'état de droit dans notre pays. Avec son vote, la popu­la­tion s'est oppo­sée au coup de force indi­cible des ini­tia­teurs ainsi qu'à une jus­tice à deux niveaux dépourvu de pro­por­tion­na­lité. Le PEV par­tage l'avis que le Par­le­ment a appliqué à la lettre et dans les délais pré­vus l'initiative sur le ren­voi et que la clause de rigueur main­te­nant in-tégrée est indis­cu­table dans un état de droit.

Un Non à la pro­tec­tion des Alpes

Le PEV Suisse est déçu qu'avec le Oui au 2e tube du Gothard, la pro­tec­tion des Alpes ins­crite dans la Consti­tu­tion ait été perdu de vue. La déci­sion affai­blit la stra­té­gie durable de la Suisse de trans­fé­rer sur les rails le trans­port de mar­chan­dises. Il importe à pré­sent que le Conseil fédé­ral puisse, mal­gré la pres­sion inté­rieur et exté­rieur, tenir sa pro­messe de ne pas ouvrir les voies sup­plé­men­taires construites à un tra­fic de tran­sit enva-hissant.

L'injustice fis­cale demeure

Le PEV regrette que l'initiative contre la péna­li­sa­tion du mariage n'ait pas obtenu de majo­rité. L'injustice fis­cale envers les couples mariés, dénon­cée depuis long­temps par le Tri­bu­nal fédé­ral, reste ainsi inchan­gée. L'initiative aurait tran­ché la ques­tion sur le sys­tème de l'imposition indi­vi­duelle et aurait ainsi débloqué la si-tuation au Par­le­ment. Il reste à espé­rer que, d'après le Conseiller fédé­ral en charge de cette ques­tion, la péna-lisation choquante du mariage puisse quand même être éli­mi­née dans les meilleurs délais.

Pré­oc­cu­pa­tion impor­tante de l'initiative " Stop à la spé­cu­la­tion "

Le PEV Suisse conti­nue à esti­mer que l'objectif de l'initiative sur l'arrêt de la spé­cu­la­tion ali­men­taire, mal­gré le Non sor­tant des urnes, demeure une prio­rité impor­tante. Il espère que les mesures de lutte déjà prises contre de telles spé­cu­la­tions, comme les limites de posi­tions pour les ins­tru­ments déri­vés sur pro­duits de base dans la loi sur l'infrastructure des mar­chés finan­ciers, pré­sentent un effet rapide.

Pour tout ren­sei­gne­ment :